News

Projet ROBIN : Installation d’une unité de production de vapeur générée par l’incinération de biomasse et de déchets de pulpeur

Chaufferie bois de Roussillon, photo SITA Chaufferie bois de Roussillon, photo SITA

A Roussillon dans l’Isère, s’est érigé sur 150 hectares la plate-forme chimique regroupant des géants mondiaux tels que Novapex, Bluestar, Adisseo ou encore Solvay. Elle fabrique, depuis 1915, des produits chimiques destinés à l’industrie. Dans le souci de diversifier des ressources énergétiques provenant essentiellement du charbon et du gaz, la plate-forme de Roussillon a fait appel à Sita, filiale de Suez Environnement pour alimenter en énergie décarbonée les lignes de production des 15 industriels présents sur le site.

Présent depuis plus d’une décennie sur la plate-forme, Sita a mis en œuvre le projet « ROBIN », consistant en la construction d’une unité de production de chaleur et de vapeur à partir de biomasse forestière et de biomasse déchets. Cette chaufferie a été inaugurée le 6 novembre 2014.

Les enjeux de la plateforme de Roussillon

Avec une consommation en énergie de 1,2 TWh/an de gaz, de 110 000 tonnes de charbon, et de 0,5 TWh d’électricité, les besoins énergétiques des industriels de la plate-forme équivalent ceux d’une ville de 150 000 habitants. En phase avec les objectifs européens, le projet vise à réduire de 20% les émissions de CO2 à l’horizon 2020 ainsi qu’à porter à au moins 20 % la part des énergies renouvelables, dont la biomasse, dans la consommation d’énergie. 100% de la vapeur produite par l’unité de valorisation biomasse ROBIN est distribuée aux 15 industriels de la plate-forme à hauteur de 25 tonnes/heure.

Site chimique de Roussillon, photo Osiris Site chimique de Roussillon, photo Osiris

Présentation et résultats

ROBIN collecte 60 000 tonnes/an de biomasse dans un rayon de 150 km autour de l’installation : résidus de bois issus de l’exploitation forestière, bois flottés, bois de compostage, refus de recyclage de papier, bois en fin de vie d’origines variées (déchetterie, industrie, bois imprégnés).

ROBIN est la première installation chez SITA à mélanger des bois issus de la sylviculture (plaquettes forestières), des refus de recyclage papier et des déchets de bois (bois traités et imprégnés). C’est, de plus, une des rares installations françaises à utiliser la technologie de four avec un lit fluidisé. Cette technologie permet une meilleure combustion ainsi qu’un meilleur rendement de production de vapeur. C’est, enfin, la première installation de valorisation énergétique de déchets de bois souillés à être subventionnée par l’ADEME.

Avec une puissance de 21 MW, l’unité permet de fournir 200 000 t/an de vapeur à 32 bars et présente un rendement énergétique de plus de 85%. Avec cet équipement, la plate-forme chimique de Roussillon réduit de 15 % sa consommation d’énergie fossile et ses émissions de CO2 à hauteur de 56 000 tonnes/an.
Afin d’assurer l’approvisionnement en combustibles (collecte du bois, plate-forme de préparation du bois, transport), une dizaine d’emplois directs et plusieurs emplois indirects seront créés.

La particularité de ROBIN se situe dans sa capacité à valoriser une grande variété de combustibles jusqu’alors peu ou pas valorisés dans les chaudières biomasse : déchets de bois en fin de vie, déchets de bois traités (en particulier traverses de chemin de fer) et déchets de pulpeur.
Cette caractéristique permet de consolider les approvisionnements et d’augmenter sur certains types de déchets les taux de valorisation ; cet avantage est la conséquence directe de l’expérience de SITA qui a su combiner plusieurs facteurs :

  • maîtrise des circuits de collecte et préparation des combustibles,
  • technologie du lit fluidisé permettant une optimisation de la combustion,
  • traitement des fumées performant (filtre à manche, technologie SNCR),
  • une situation administrative adaptée : rubriques ICPE 2770/2771.